01 novembre 2010

Caporalisme. Philippe Val vire Gérald Dahan qui donne des boutons à Alliot-Marie et Sarkozy

Le doigt sur la couture du pantalon, Philippe Val, l’ex-chansonnier devenu Grand Conducator Equarrisseur es-ondes hertziennes de la sarkozye, a viré de France Inter l’humoriste Gérald Dahan (un temps suspecté de rouler pour l’UMP!), qui venait de vitrioler en direct (et sous ses yeux décomposés) la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie, dans une chronique à côté de laquelle les flèches de Porte et Guillon passent pour d'aimables bluettes… Dans quelques années, quand le président Je suis partout et tous les potentats de son oligarchie bananière seront à la retraite, ou en prison, ou aux Alcooliques anonymes, ou pantoufleront dans le privé, il faudra se délecter de cette vidéo… (que je découvre seulement):

3 commentaires:

  1. Porte et Guillon sont bien plus percutants et plus progressistes que Dahan! Si Dahan a été recruté par Val c'est qu'il était proche de sarko! critiquer un ministre n'est pas une preuve d'engagement contre...

    RépondreSupprimer
  2. Certes, mais le faire EN SA PRESENCE, ça a quand même de la gueule, non?

    RépondreSupprimer
  3. Si Val avait la moindre notion de ce que peut être l'humour, ça se saurait !

    RépondreSupprimer